RENFORCEMENT PARASISMIQUE DE LA RÉSIDENCE DE L’AMBASSADE SUISSE


Catégorie(s)

Bâtiments administratifs, Transformation

A propos du projet

Le bâtiment de la résidence de l’ambassade suisse à Carthage est un ouvrage construit dans les années soixante. Ayant subi plusieurs extensions et transformations, il est initialement construit selon un mode de construction local,  en béton armé, maçonnerie et éléments en moellons. Située dans une région à haut potentiel sismique (accélération au sol de 2,8 ms-2), il s’est avéré nécessaire de renforcer la structure.

L’équipe a procédé à l’assainissement des parties d’ouvrages détériorées, et à la destruction des murs nord-ouest et sud-est afin de renforcer la structure face aux sollicitations horizontales. Des refends en béton armés ont été créés et reposent sur des micro-pieux pour la transmission des efforts au sol. Une étude des détails de liaison entre la structure existante et les nouveaux refends créés fut menée afin de permettre la transmission des efforts des dalles vers les éléments de stabilisation verticaux. L’équipe s’est également assurée de la sécurisation des éléments non-porteurs face aux sollicitations sismiques. De plus, une vérification de la portance de la dalle toiture existante a été réalisée afin d’y installer des panneaux solaires.

Ce chantier a nécessité une attention toute particulière, puisqu’il s’est déroulé à l’intérieur du Palais Présidentiel tunisien. Le site, hautement sécurisé, est difficile d’accès. De plus, le complexe est implanté sur le site historique de Carthage, classé comme site archéologique protégé. Il a donc fallu  effectuer des sondages supplémentaires afin de minimiser l’impact causé par les travaux de fondations sur d’éventuels vestiges enterrés.

Plusieurs travaux de vérifications et réfections de la structure existante ont également fait partie de ce mandat. Par exemple, l’adaptation de la toiture, la création d’un escalier extérieur, l’assainissement de béton existant.

Notre bureau a été mandaté pour l’intégralité des prestations relatives au renforcement parasismique et à l’assainissement de la structure porteuse (étude, dimensionnement des structures et suivis ponctuels du chantier).

Ingénieur civil intervenant en tant que spécialiste sismique :  Nicolas Fehlmann Ingénieurs Conseils SA

Maître de l’ouvrage :  Office Fédéral des Constructions et de la Logistique (OFCL)

Architecte :  Julien Dubois Architectes SA

Chiffres-clés

Coût total : 2’350’000

Années de réalisation : 2016 – 2018

Photos © Fehlmann Ingénieurs Conseils SA